Dans le cadre de la campagne Food For Life de Greenpeace Suisse, des bénévoles ont décidé d’interroger leurs communes afin de savoir si celles-ci utilisent du glyphosate ou d’autres pesticides chimiques. Ils les ont toutes contactées par courriel et leur ont posé trois questions : Utilisez-vous du glyphosate ? Si oui, avez vous un plan pour l’arrêt de son utilisation ? Utilisez-vous d’autres pesticides et prévoyez-vous d’en arrêter l’utilisation ? Leur questionnaire était accompagné d’informations sur les dangers liés à l’utilisation des pesticides, mais aussi sur les alternatives existantes.

Sur ce site, vous pouvez prendre connaissance des réponses fournies par les communes, auxquelles des codes couleur ont été attribués.

Vous pouvez écrire à votre village, si celui-ci n’a pas répondu. Des courriels types sont à disposition ici, ainsi qu’un formulaire qui nous permettra d’intégrer les nouvelles réponses.

Ce site est le fruit d’une initiative citoyenne. Chacun d’entre nous peut agir contre les pesticides. Votre commune ne pourra pas vous laisser longtemps sans réponse si vous l’interrogez sur son utilisation d’herbicide…

A propos du glyphosate

« Probablement cancérigène »: c’est ainsi que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a récemment qualifié l’herbicide glyphosate. Ce pesticide et ses produits dérivés se retrouvent dans l’air, dans la pluie et même dans le corps humain. Il est temps d’agir. L’autorisation du glyphosate doit être retirée. C’est pour cela que Greenpeace, les Médecins en faveur de l’environnement (MfE) et la Fédération romande des consommateurs (FRC) lancent la pétition « Interdire le glyphosate – maintenant! ».

Le glyphosate est le pesticide le plus vendu en Suisse. C’est le composant principal de produits aux noms prometteurs tels que Roundup, Resolva ou Capito. Il est utilisé sur les labours et les surfaces vertes, les vergers, les voies ferrées et les jardins particuliers. L’utilisation répétée de glyphosate n’est pas seulement dangereuse pour les agriculteurs, les consommateurs et les jardiniers. Il nuit aussi aux organismes aquatiques et terrestres, et conduit à une perte de biodiversité.

Aller plus loin

Fiche d’information:

Pesticides en Suisse

Rapport Greenpeace:

Santé: les pesticides sèment le trouble